Pourquoi l’hypertension et le manque de sommeil peuvent être liés

Un homme mesure son pouls sur un lit

L’hypertension est l’une des maladies du siècle et affecte aujourd’hui un Suisse sur quatre. Elle est entre autres favorisée par le manque de sommeil. Les effets de l’insomnie peuvent se faire sentir dès la première nuit blanche. Découvrez ici pourquoi et ce que vous pouvez faire pour y remédier.

 

 

Qu’est-ce que l’hypertension et quelle est la tension optimale?

Les valeurs inférieures ou égales à 130/85 sont considérées comme une tension optimale. La pression artérielle varie naturellement en fonction des moments: plus élevée le matin que la nuit, elle baisse un peu au cours de la journée. Elle diffère aussi selon le sexe: les valeurs relevées chez les hommes et chez les femmes ne devraient pas être comparées. On parle d’hypertension lorsque la pression artérielle dépasse certains seuils. Dans la plupart des cas, cette maladie évolue lentement, ce qui explique pourquoi les personnes affectées attribuent dans un premier temps leur indisposition à d’autres causes. Une pression artérielle constamment élevée peut endommager les vaisseaux sanguins et surmener le cœur, c’est pourquoi l’hypertension est souvent associée à des maladies cardiovasculaires. À la moindre suspicion, il faut donc prendre régulièrement sa tension et noter les résultats. Lors de la mesure, on tient compte de la tension systolique (phase de contraction du cœur, valeur la plus élevée) et de la tension diastolique (phase de relâchement, valeur la plus faible). La première ne devrait pas excéder 140 mmHg et la seconde, 90 mmHg. On parle d’hypertension lorsqu’une valeur ou les deux sont trop élevées.

Une infographie sur les pressions artérielle

Pourquoi le manque de sommeil peut être l’une des causes de l’hypertension

Chez les personnes en bonne santé, la pression artérielle est censée baisser de 10 à 20% la nuit. Mais ce n’est pas toujours le cas: lorsqu’on dort mal ou trop peu, cette diminution peut être moindre, voire nulle. Dans les cas extrêmes, la tension peut même augmenter la nuit, ce qui multiplie par deux le risque de décès. D’une manière générale, lorsque la pression artérielle ne diminue pas (assez) la nuit, cela favorise les maladies cardiovasculaires telles que les infarctus et les AVC ou les défaillances des nerfs. Lorsqu’on dort mal ou trop peu, l’organisme sécrète en effet davantage d’hormones de stress et de médiateurs inflammatoires, ce qui perturbe le métabolisme de la glycémie. Les vaisseaux se calcifient alors plus rapidement. Des études ont également montré qu’il suffit d’une ou deux heures de sommeil en moins pour que la tension augmente, parce que le corps est stressé et que le cœur bat plus vite. Si l’on dort régulièrement moins de six heures par nuit, le risque de développer une hypertension augmente de 60%. Et il est multiplié par quatre si l’on a en plus du mal à s’endormir ou à dormir d’une seule traite. Un million et demi de Suisses souffrent d’hypertension. Lorsqu’elle est permanente, un examen en laboratoire du sommeil est recommandé.

Ce que vous pouvez faire contre l’hypertension et un mauvais sommeil: nos conseil

Renoncez à un dernier petit verre alcoolisé

En plus de faire grimper le pouls et la pression artérielle, l’alcool favorise les réveils en cours de nuit. S’il nous aide à nous endormir, il perturbe aussi les différentes phases du sommeil (endormissement, sommeil léger, profond et paradoxal). Il provoque un sommeil léger et agité, surtout en deuxième partie de nuit. Privilégiez par conséquent les infusions. La chaleur aide le corps à se détendre et à ralentir son activité. La valériane, la mélisse, le houblon et la passiflore sont les plus indiqués, parce qu’ils contiennent des substances à l’effet somnifère et peuvent soulager l’hypertension due au stress.

Veillez à vous détendre

Vous pouvez également lutter contre le manque de sommeil et l’hypertension en adoptant des rituels de relaxation avant le coucher. Des séances régulières d’exercices de relaxation peuvent jouer un rôle très important en cas d’hypertension, parce qu’elles permettent de contrebalancer le stress quotidien. Essayez par exemple la relaxation musculaire progressive. Elle consiste à crisper brièvement les différents groupes musculaires, en partant des orteils, puis à les relâcher. Maintenez la tension quelques secondes et passez successivement des pieds aux jambes, puis au tronc, aux bras et enfin à la tête. Prenez consciemment le temps de «lever le pied» et mettez de côté vos soucis et votre stress.

Bougez régulièrement

Une activité physique régulière ne fait pas seulement travailler le cœur, elle améliore la circulation et la fluidité du sang et réduit la production d’hormones de stress, ce qui abaisse naturellement la pression sanguine. L’exercice stimule en outre la libération d’adénosine, une hormone qui provoque une sensation de fatigue. En plus de ses autres effets positifs, une promenade tranquille le soir peut donc améliorer la qualité du sommeil. Se coucher toujours à la même heure peut également aider à lutter contre l’hypertension et les problèmes d’endormissement, parce que le corps prend l’habitude d’être fatigué à un moment précis.

Conclusion

L’hypertension (pression artérielle élevée) est plus fréquente qu’on ne le croit. Si votre tension a tendance à être élevée, vérifiez-la régulièrement et surveillez votre rythme de sommeil: un manque de sommeil pourrait être à l’origine du problème. En renonçant à l’alcool, en faisant des exercices de relaxation et en ayant une activité physique régulière, vous pouvez réduire naturellement votre pression artérielle et améliorer votre sommeil.